Archives mensuelles : janvier 2009

Tout ça pour ça…

OFRTP-FRANCE-BRESIL-CLIMAT-2-20091114Copenhague s’est terminé. Beaucoup d’espoirs étaient portés par ce sommet de Copenhague mais
un large aperçu des écueils à éviter étaient connus bien avant l’événement.

 

Hélas, à la clôture du sommet, le seul mot qui vient à l’esprit est « Echec ». Le monde attendait un traité ambitieux avec des objectifs chiffrés accompagnés de contraintes pour garantir les
engagements de tous les états. Est sorti du Bella Center un accord signé par une trentaine de pays sur les 190 présents, un accord sans contrainte, sans réels objectifs et sans véritables moyens
(financier ou technologique) alloués aux pays les plus pauvres. 

 

Pas la peine de partir à la recherche du coupable, tout le monde l’est. 

Les Etats Unis ont fait preuve d’une bonne volonté quasi inédite mais bridée par les lois en cours de vote au Sénat. 

Les Chinois et les pays émergents n’ont pas voulu des processus de contrôles contraignants sous le prétexte de se protéger de toute ingérence extérieure. 

L’Union Européenne, pourtant considérée comme bon élève car en bonne route pour respecter ses objectifs pour 2012, n’a pas réussi à montrer l’exemple car incapable de parler d’une seule voix,
incapable de profiter de l’aura qui aurait du être apportée par la force que procure l’union de 27 pays. Le plus bel exemple du manque d’unité européenne est le comportement du président
français, très positivement volontariste mais bien trop personnel pour être efficace. A croire que même dans une conférence entre 190 pays, il espérait recevoir tous les lauriers.

 

Cependant de bonnes choses ont été aperçues durant cette conférence, laissant une belle lueur d’espoir si ces progrès se confirment rapidement.

Tout d’abord une prise de conscience mondiale (mais pas achevée) de tous les dirigeants puisqu’ils étaient 120 chefs d’état à avoir fait le déplacement. 

Une communication et des débats entre les grandes puissances, dont les meilleurs exemples sont les 2 rencontres entre Obama et le premier ministre chinois Wen
Jiabao pour essayer de sauver le sommet du désastre et de trouver un accord entre les 2 pays.

 

Un autre point positif de ces 10 jours danois est la véritable et massive mobilisation internationale et citoyenne. Des associations, des ONG et des politiques de tous les pays étaient présents
pour participer à la conférence mais aussi en marge de l’événement pour accroitre le niveau d’attention du monde sur ce qui se passe dans les couloirs du centre de conférence.

 

Au final, l’éléphant Copenhague aura accouché d’une souris. Mais ces 10 jours auront permis de mieux faire passer le message au près des citoyens de toute le planète du besoin d’agir et de
changer nos habitudes pour sauver notre planète. On peut à présent rêver que cette prise de conscience citoyenne trouve un écho dans l’esprit de nos dirigeants pour le prochain rendez-vous
sur le climat à Mexico dans un an.

 

Partager l’article !
 
Tout ça pour ça…:
Copenhague s’est terminé. Beaucoup d’espoirs étaient portés par ce sommet de Copenhague mais
un large aperçu d …

Publicités

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

« Arrêtez ce débat, Monsieur le Président ! »

arretez_ce_debat-2.jpg

A l’initiative de SOS Racisme, une pétition a été lancée pour réclamer l’abandon du débat sur l’identité nationale lancé par le ministre de l’Immigration
et de l’Identité nationale Eric Besson, et prévu pour courir jusqu’au 4 février. J’appelle le plus grand nombre d’entre vous à signer ce texte important : 

 

 Pour lire cet appel dans son intégralité et signer la pétition, rendez-vous sur le site Arretezcedebat.com.

 

Partager l’article !
 
« Arrêtez ce débat, Monsieur le Président ! »:

A l’initiative de SOS Racisme, une pétition a été lancée pour réclamer l’abando …

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Honteux!

Comment est vu l’Afghanistan aujourd’hui par la France ou les Etats Unis?

Le site web de la diplomatie française annonce:

« Les voyages sont absolument déconseillés en Afghanistan, dans tous les cas.

La situation sécuritaire est mauvaise. Les attentats-suicides sont de plus en plus fréquents, ainsi que les attentats aux engins explosifs télécommandés. La criminalité, liée notamment à la
production d’opium et au narcotrafic, augmente. Les enlèvements d’Occidentaux et d’Afghans, contre rançon ou en échange de taliban emprisonnés, se multiplient. Les assassinats de personnes
kidnappées et les victimes d’attentats ne cessent d’augmenter.
« 

Nicolas Sarkozy disait en novembre à propos de l’idée de retirer les troupes françaises en Afghanistan : « Si on part, qu’est-ce qui se passe ? On va livrer ces malheureux, un pays de 27
millions d’habitants, à la barbarie talibanesque
 » (actualités Orange).

Barack Obama, prix Nobel de la paix 2009, annonçait le 1er décembre: « Les 30 000 soldats supplémentaires dont j’annonce l’envoi ce soir se déploieront dans la première partie de 2010 – au
rythme le plus rapide possible – afin de s’en prendre à la rébellion et de sécuriser les grands centres de population
 » (Le Monde du 2/12/2009)

afghans.jpg

L’ensemble de l’Afghanistan est sujet à de graves troubles et à une guerre continue depuis 2001. Des attentats suicides, des actions armées contre la population ont lieu quotidiennement. C’est dans
ce contexte, dont l’insécurité est mise en avant par les USA et le gouvernement Français entre autres, que ce mercredi 16 décembre au matin, 9 nouveaux Afghans ont été expulsés de France et
reconduit dans leur pays d’origine.

Il est totalement scandaleux qu’une nation comme la France, soit disant pays des Droits de l’Homme, qui a connu de graves conflits armés et de nombreux mouvements de population dans son histoire
dus à ces conflits, puisse expulser de son territoire des réfugiés (même s’ils n’en avaient pas le statut officiel) pour les renvoyer dans un pays où la mort les attend à chaque tournant.
Il est également scandaleux que des personnalités politiques comme le porte parole de l’UMP puissent clamer que ces personnes n’ont rien à faire en France et qu’elles doivent retourner dans leur
pays pour combattre!!! Ce n’est pas au gouvernement français et encore moins à un porte-parole d’un mouvement politique de décider qui est déserteur et qui ne l’est pas, qui doit combattre et qui
peut s’exiler. En revanche, c’est à l’Etat Français, comme des autres états européens de venir en aide aux peuples victimes de la barbarie de leurs concitoyens ou de leurs voisins, c’est à nous de
les aider le temps que la situation se calme.

Il faut arrêter immédiatement les expulsions de sans papiers vers des régions du globe en guerre, il faut arrêter les arrestations d’enfants sans papiers scolarisés en France tout comme les
arrestations de sans papiers travaillant en France.

 

Partager l’article !
 
Honteux!: Comment est vu l’Afghanistan aujourd’hui par la France ou les Etats Unis?

Le site web de la diplomatie française annonce:

« Les vo …

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Copenhague 2009, what else?



Aujourd’hui débute le sommet de l’ONU sur le climat à Copenhague. Durant 10 jours l’avenir de la planète sera discuté entre
les représentants de plus de 190 pays. Beaucoup d’espoirs mais aussi de craintes existent autour de ce sommet.

Ces espoirs et ces craintes trouvent en grande partie leur origine dans les conséquences du traité de Kyoto qui fixaient des objectifs sur la réduction de l’émission de gaz à effet de serre (GES)
pour 2012. Le traité était ambitieux dans les chiffres avec une volonté de réduire les émissions de 5,2% par rapport aux émissions de 1990.

Hélas de nombreux incidents ont grippés la machine. Tout d’abord les USA ont signé le traité mais le congrès n’a pas voulu le ratifié. Le plus grand pollueur de la planète n’a même pas tenté de
réduire leurs émissions de CO2.
Ensuite, pour ne pas freiner l’évolution des pays en voie de développement, aucun objectif n’a été fixé pour ces pays.  La Chine et l’Inde, étaient totalement libre alors qu’ils étaient à
l’époque les 2eme et 4eme plus gros pollueur (la Chine est passée 1ere en 2008).

2009 et le sommet de Copenhague arrive avec ce principal objectif, impliquer tous les pays du globe selon leurs moyens pour empêcher la température de monter de plus de 2°c en 2020, c’est à dire de
prendre des mesures pour limiter les émissions de CO2.
 
Un des principaux points de friction dans ces négociations est historique et confronte les pays émergeants aux pays occidentaux. Les grands et riches occidentaux, premiers grands pollueurs
historique, ont réussi à dominer le monde à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle principalement grâce aux révolutions industrielles, et l’usage massif du charbon puis du pétrole. Les
nouveaux pays industrialisés ont du mal à comprendre, et avec certaines bonnes raisons, qu’ils doivent revoir leur modèle d’évolution économique et industrielle car il n’est pas éco-compatible.
Un autre risque de ce sommet est l’aboutissement d’un accord sans contraintes. Si l’on veut garantir des objectifs aux horizons de 2020 et même de 2050, des contraintes juridiques ou financières
devraient être incluses dans les clauses du traité.

L’enjeu à long terme est la répercussion humaine des conséquences du changement climatique. La fonte des glaces, la montée des eaux, les sécheresses, tous ces faits naturels vont créés des
mouvements de population de très grande ampleur et principalement dans des régions à l’équilibre fragile. L’Afrique, en plus d’être le 1er continent en termes de déplacement de population pour des
raisons politique, va l’être aussi pour les réfugiés écologiques.
Nos gouvernements commencent à prendre conscience des conséquences de ces futurs grands mouvements de population. Qui dit nouvelle catégorie de réfugiés dit donc nouveaux flux de migration, vers
les régions voisines mais également vers les régions plus riches. Si la France n’hésite pas à renvoyer des exilés dans des pays en guerre (comme l’Afghanistan), comment pourra-t-elle s’en sortir
avec des refugiés de pays rayés du globe?
Un second enjeu est économique. Une politique économique écologique permettrait de créer des milliers « d’emplois verts » à travers le monde dans des secteurs comme le bâtiment ou l’industrie de
production.

C’est pourquoi je suivrai avec attention ces 10 jours de débats et attends avec impatience le final du sommet avec la présence de tous les chefs d’états pour, je l’espère, l’achèvement d’un traité
ambitieux, réaliste et accepté de tous.

 

Partager l’article !
 
Copenhague 2009, what else?: Aujourd’hui débute le sommet de l’ONU sur le climat à Copenhague. Durant 10 jours l’avenir de la planète sera discuté …

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

France / Suisse, même combat?


Une petite semaine vient de se passer depuis le coup de tonnerre suisse. N’étant
pas  féru de politique intérieure helvète, je n’ai appris que le dimanche la tenue d’un référendum pour l’interdiction de la construction de minarets. Je me demande à quoi a pu
ressembler la campagne électorale… Rien qu’à la vue de l’affiche mise ici en illustration on voit le coté nauséabond de la campagne. Actuellement, il n’y a que 4 minarets en 
Suisse et aucun n’est utilisé pour l’appel à la prière. Alors qu’est ce qui a bien pu pousser la décision de réaliser un référendum sur un tel sujet? En empêchant la construction de minaret, les
Suisses vont-ils empêcher la pratique d’un islam radical ?

 

Le hasard du calendrier fait que ce résultat tombe en plein débat controversé sur l’identité nationale. Il arrive également pendant la tenue d’une commission parlementaire sur le port de la
burqa. Sur ce sujet, on retrouve quelques similitudes avec les événements suisses. Si les Suisses ont modifié leur constitution pour la présence de 4 minarets, le gouvernement souhaite légiférer
pour 350 cas en France. Proportionnellement, on est dans le même ordre de grandeur.

Ce n’est pas en interdisant des signes visibles que l’on interdit la pratique d’une religion. Ce n’est pas en interdisant les minarets que l’on va réduire la pratique d’un islam radical. De même
on peut interdire le port du voile intégrale, on ne garantira pas que ces femmes seront plus libres. On risque même le contraire et les voir « séquestrées » chez elle pour ne pas avoir à montrer
leur corps aux autres. Comment peut-on réclamer des efforts aux étrangers entrants dans le pays pour qu’ils s’intègrent alors que tout est fait pour maintenir certaines catégories de la
population française à l’écart.

En revanche, c’est en stigmatisant toujours la même population qu’on la pousse à un comportement extrême. Et c’est en accablant toujours la même population que l’on arrive à convaincre le reste
de la société qu’une catégorie ne peut être que dangereuse pour la société.

Si l’on ne veut pas que ce genre de lois honteuses ne soient votées en France, il faut être vigilant à tous les instants et empêcher le gouvernement de répandre sa verve populiste dans les
médias. Il faut tout faire pour l’empêcher de passer des lois portant atteintes aux libertés de chaque personne résidente en France.

 

 

 

Partager l’article !
 
France / Suisse, même combat?:
Une petite semaine vient de se passer depuis le coup de tonnerre suisse. N’étant
pas  féru de politiqu …

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Non à l’immigration jetable!


Dimanche 29 novembre 2009, entre 5 000 et 10 000 personnes ont marché entre le
parc du Luxembourg et le ministère de l’immigration pour manifester leur rejet de la politique française actuelle en matière d’immigration et d’intégration.

Depuis plusieurs mois, des collectifs de travailleurs sans papiers sont en grève pour voir leur situation être régularisée. Des milliers de travailleurs immigrés payent des impôts à l’état Français
pour, entre autre, payer le salaire de ceux qui ne cherchent qu’à les renvoyer chez eux. Des exilés dont le pays est en guerre se voient reconduits chez eux grâce à une étrange « solidarité
européenne ». Certains travailleurs immigrés ne peuvent faire venir leur famille alors qu’ils sont depuis des années sur le territoire français, qu’ils ont un emploi et qu’ils sont intégrés. Ces
femmes et ces hommes ont face à eux un gouvernement qui les méprise.
En réponse aux sans papiers grévistes, l’état annonce une politique plus ferme envers les employeurs et une série de quotas de régularisation par branche d’activité. Une fois ce quota atteint, les
autres auront l’honneur de rejoindre un quota bien plus déshonorant pour la France, le quota annuel de reconductions à la frontière.
En guise d’intégration, l’état lance un grand débat sur ce qu’est l’identité nationale, en séparant bien cette idée de celle de l’immigration.
Pour faciliter le rapprochement familial, l’état n’hésite pas à placer en centre de rétention des enfants scolarisés (quitte à les arrêter à la sortie de l’école).

C’est pourquoi, en guise de réponse au gouvernement, 60 organisations (syndicats, associations et parti politique de gauche) ont appelé à une manifestation ce dimanche 29.
Et c’est en réponse aux déclarations du gouvernement que nous, Socialistes, demandons une large régularisation pour les travailleurs sans papiers ainsi que pour les familles dont les enfants sont
scolarisés. Nous sommes pour une définition claire et transparente des critères de régularisation. Il est nécessaire d’avoir une politique d’immigration cadrée et stable afin de pouvoir garantir
les droits de tous. Une politique d’immigration ne peut fonctionner sur la base de quotas, ni pour l’entrée d’étrangers sur le territoire, ni pour la sortie de ces mêmes étrangers.
Nous sommes pour une politique respectueuse des droits fondamentaux.

Voila pourquoi nous étions tous unis contre une immigration jetable dimanche dernier et que nous continuerons à avancer côte à côte, syndicats, partis politique et associations demain.

 

Partager l’article !
 
Non à l’immigration jetable!: Dimanche 29 novembre 2009, entre 5 000 et 10 000 personnes ont marché entre le
parc du Luxembourg et le ministère d …

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized