Archives mensuelles : juillet 2010

Le jour où le FN arriva au pouvoir

Alors que l’affaire Bettancourt / Woerth s’enlise et offre plus de rebondissements que les Feux de l’Amour, il commençait à devenir urgent pour le gouvernement de tenter une sortie de crise pour
sauver le soldat Woerth. Pour cela, rien de tel que la bonne vieille méthode de la diversion. Et comment réussir à détourner l’attention du public? Le clivage de la population à base de racisme
et de populisme. Contrairement aux shadoks qui avaient pour principe « Pour qu’il y ait le moins de mécontents possible, il faut toujours taper sur les mêmes », cette fois-ci le
gouvernement a décidé de s’attaquer aux Roms et aux gens du voyage au lieu de s’en prendre comme à son habitude aux musulmans.

shadok_mecontents.jpg

Petit rappel des faits que j’espère le plus neutre possible : Le 16 juillet à St Aignant, un jeune homme de 22 ans est tué par balles par un gendarme alors qu’il forçait un barrage routier
(l’enquête est en cours pour déterminer ce qu’il s’est exactement passé). Ce jeune homme, Luigi Duquennet, appartenait à la communauté des gens du voyage. Ce tragique événement provoque 2 nuits
d’émeutes en ville.

 

Suite à ces événements, le président de la République, toujours aussi friand de faits divers, décide d’organiser une réunion sur les « problèmes que posent les
comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms
« . Le ministre de l’intérieur en profite pour annoncer qu’il allait charger des agents du fisc de contrôler les situations des
personnes vivants dans les camps car, je cite,
« beaucoup de nos compatriotes sont à juste titre surpris en observant la cylindrée de certains véhicules qui trainent les
caravanes
« . Au passage, en pleine affaire Bettancourt, de soupçon d’évasion fiscale, de financement obscure de partis, il faut oser annoncer que les agents du fisc vont contrôler plus
systématiquement des personnes vivant dans des taudis. Pour terminer ce court aperçu de raccourcis douteux, je laisse la parole à Frédéric Lefebvre pour qui « Nos compatriotes qui subissent
des pics de délinquance dans les zones où sont installés ces campements savent, eux, parfaitement de quoi on parle
« .

 

Alors qu’en France on estime que la communauté des gens du voyage est de l’ordre de 300 000 personnes et qu’on estime à une bonne cinquantaine le nombre de personnes ayant participé aux
événements de St Aignant, je salue la généralisation à outrance pour mettre au ban de la société française toute une catégorie de personnes. Heureusement que l’article 1er de la Constitution
Française dit : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou
de religion. Elle respecte toutes les croyances…
« .

 

Si ces déclarations ne sont pas surprenantes de la part de membres d’organisations d’extrême droite, elles sont toujours choquantes de la part de membres issus du principal parti démocratique de
droite. Mais à première vue, cet appel du pied aux électeurs du Front National ne suffisait pas à Nicolas Sarkozy. Il a donc décider de franchir une nouvelle étape en proposant tout simplement de
mettre en place une loi dont l’idée est directement issue du programme du FN à la présidentielle de 2007.

En 2007, Jean-Marie Le Pen proposait de « Lancer une réforme du droit de la nationalité, en supprimant notamment la binationalité et l’acquisition automatique de la nationalité (celle-ci ne
serait alors automatique que si l’on est de père ou de mère français). L’acquisition dépendrait alors de critères reposant sur la bonne conduite et le degré d’intégration. La déchéance de la
nationalité pourra être prononcée par la juridiction concernée dans le cas de naturalisation acquise depuis moins de 10 ans et dans le cas de crime ou délit grave ayant entraîné une condamnation
à plus de 6 mois de prison, non assortie de sursis.
 » (page 6 du programme)

En ce 30 juillet 2010, Nicolas Sarkozy propose (lu sur libe.fr):

«La nationalité doit pouvoir être retirée à toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d’un fonctionnaire de police d’un militaire de la gendarmerie
ou de toute autre personne dépositaire de l’autorité publique
»

«La nationalité française se mérite. Il faut pouvoir s’en montrer digne. Quand on tire sur un agent chargé des forces de l’ordre, on n’est plus digne d’être Français»,

«l’acquisition de la nationalité française par un mineur délinquant au moment de sa majorité ne soit plus automatique».

 

D’ailleurs n’y a-t-il pas une légère ressemblance sur ces 2 photos de Libération?

comparaison.jpg

 

Partager l’article !
 
Le jour où le FN arriva au pouvoir:
Alors que l’affaire Bettancourt / Woerth s’enlise et offre plus de rebondissements que les Feux de l’Amour, …

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Nous voilà dans de beaux drap(eaux)

 

drapeau tricolore
C’est l’été, les parlementaires sont en vacances, les
ministres le seront mercredi, mais ce n’est pas ça qui a empêché notre gouvernement de continuer son travail de sape démocratique. Rien de bien grave mais depuis ce week end, un décret élargit la
définition de l’infraction pour outrage au drapeau français. 

Avant, le délit d’outrage au drapeau ne pouvait avoir lieu qu’au cours d’une manifestation organisée ou règlementée par les autorités publiques. Le Conseil Constitutionnel a même précisé en 2003
que « sont exclus du champ d’application de l’article critiqué les œuvres de l’esprit, les propos tenus dans un cercle privé, ainsi que les actes accomplis lors de manifestations non organisées
par les autorités publiques ou non réglementés par elles. » 

Depuis, la Fnac de Nice a organisé un concours photo ayant une catégorie « politiquement incorrect ». La photo primée est celle illustrant cet article. Elle est l’oeuvre de Frédéric Laurent, Niçois
de 25 ans, et représente un jeune homme s’essuyant les fesses avec un drapeau français. A voir la photo, on peut dire qu’elle est bien dans le thème du politiquement incorrect. Hélas peut être un
peu trop et la photo primée déplait au député UMP de Nice, Eric Ciotti, comme elle choque certains ministres comme la Garde des sceaux, Michèle Alliot-Marie, ou le ministre de l’intérieur, Brice
Hortefeux. Ce dernier a d’ailleurs dit « Les valeurs et les symboles de la République doivent être respectés, partout et par tous », phrase qui fait sourire quand on sait que cette même personne
a été condamné pour « injure raciale », mais le respect de tous n’est peut être pas une valeur de la république.

Donc pour respecter la ligne de conduite du gouvernement, « 1 fait divers, 1 loi » (principe qui a permis le vote de près de 20 lois sur la sécurité depuis 2002), un nouveau décret a été publié ce
vendredi 23 juillet au Journal Officiel, et punit d’une « contravention de 5e classe (1500 € d’amende max, 3000€ en cas de récidive) le fait, lorsqu’il est commis dans des conditions de nature
à troubler l’ordre public et dans l’intention d’outrager le drapeau tricolore :
1° De détruire celui-ci, le détériorer ou l’utiliser de manière dégradante, dans un lieu public ou
ouvert au public ;
2° Pour l’auteur de tels faits, même commis dans un lieu privé, de diffuser ou faire diffuser l’enregistrement d’images relatives à leur commission. » (Décret
n° 2010-835 du 21 juillet 2010 relatif à l’incrimination de l’outrage au drapeau tricolore)

Adieu l’outrage limité à la manifestation publique et bonjour à l’outrage dans la sphère privée et surtout artistique. 

Même aux Etats Unis, où un véritable culte est voué aux symboles nationaux, l’outrage au drapeau ne peut être condamné grâce au premier amendement de la Constitution  sur la liberté
d’expression.

Ce qui m’inquiète dans cette histoire, c’est le grignotage petit bout par petit bout des libertés individuelles. Sans que l’on s’en émeuve plus que ça, le gouvernement travaille sur des lois
interdisant des tenues vestimentaires, censure des concours artistiques, attaque au tribunal des groupes de musique (La Rumeur vs Sarkozy). Et cette action paye, pour continuer de bien se faire
voir de l’exécutif, certains preneur de décision anticipe et s’autocensure pour éviter la moindre remarque désobligeante comme l’épisode Orelsan aux Franco de la Rochelle ou les récents départs
de Guillon et Porte de France Inter.

Le peu de critique, voire même l’acceptation de certaines de ces actions me fait penser à un poème du pasteur protestant Martin Niemoller:

« Lorsqu’ils sont venus chercher les communistes
Je me suis tu,
Je n’étais pas communiste.

Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes
Je me suis tu,
Je n’étais pas syndicaliste.

Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs
Je me suis tu,
Je n’étais pas juif.

Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester. »

Soyons attentifs et surtout agissons avant qu’il ne soit trop tard.

 

Partager l’article !
 
Nous voilà dans de beaux drap(eaux):
 

C’est l’été, les parlementaires sont en vacances, les
ministres le seront mercredi, …

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Crise de foi

haillons
Les Français sont méfiants des politiques, fatigués de voir les mêmes têtes
depuis de nombreuses années, lassés du retour perpétuel des hommes d’affaires (non pas ceux qui sont dans la finance).  Ils sont convaincus que la plupart des politiciens sont coupés de
leurs électeurs, qu’ils ne les comprennent pas avec pour preuve que les candidats ne reflètent que trop rarement la diversité de la population française.

 

Cette méfiance se ressent principalement dans les taux de participation des différentes élections. En 2009, pour les élections européennes, 59% des électeurs ne se sont pas rendus aux urnes. En
2010, le 2ème tour des régionales a été boudé par 49% des inscrits sur les listes électorales. Le week-end dernier, Anny Poursinoff, nouvelle député d’Europe Ecologie a été dans sa
circonscription des Yvelines avec moins de 30% de votants! Suite à ces élections peu mobilisantes, les élus ont encore plus mission d’être consciencieux et irréprochables. C’est encore plus
valable pour la tête de l’Etat qui se doit d’être exemplaire. 

En pleine crise de foi, on attendait un président moderne à la tête d’un gouvernement jeune, respectant la parité et la diversité française. On était en droit d’espérer d’avoir des ministres
propres, au dessus de tout soupçon, respectueux de ses concitoyens. Bref, des premiers gages pour redonner confiance aux Français, avant d’espérer une politique qui n’oublie aucun citoyen. 

A la place, nous avons aujourd’hui un gouvernement composé de 38 personnes âgées en moyenne de 55 ans mais composé uniquement de 13 femmes, dont uniquement 5 ministres. Dans ce gouvernement,
2 ministres ont démissionné dernièrement, l’un (Christian Blanc) pour avoir acheté avec l’argent des contribuables pour 12 000€ de cigares, l’autre (Alain Joyandet) pour avoir dépensé (toujours
au frais de l’état) 116 000€ pour un jet privé afin de se rendre à une conférence en Martinique. Et je ne parle pas d’Eric Woerth qui a plus de casseroles qu’Alain Ducasse, du cumul salaire et
retraite chez certains ministres ou députés ou des différentes affaires sur des logements à bas loyer.

 

Heureusement qu’il existe encore certains journalistes pour oser enquêter, fouiller et sortir ces affaires! Il faut aussi avoir en tête que si on en parle, on salit l’image de la classe politique
dans son intégralité pour 3-4 pourris, mais ça permet au moins de faire cesser les agissements scandaleux.  Il est absolument nécessaire que tous, de droite comme de gauche, corrigent cette
image. Ce sont ces scandales qui font le terreau de l’extrême droite et, tout comme l’abstention provoquée par cette crise de confiance. Puisqu’il semble que le gouvernement ait décidé de ne rien
faire pour donner une bonne image de lui-même, puisque ce gouvernement n’essaye en rien de faire une politique proche des Français, ne donne pas de signes d’écoute, il va falloir redoubler
d’efforts pour faire comprendre que tous ne sont pas comme ce gouvernement, et qu’il est toujours possible d’élire des gens honnêtes réalisant une politique juste.

 

Partager l’article !
 
Crise de foi:
Les Français sont méfiants des politiques, fatigués de voir les mêmes têtes
depuis de nombreuses années, lassés du retou …

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized